Vitamine C et système immunitaire

Des études épidémiologiques indiquent qu’un statut insuffisant en vitamine C est relativement courant dans les pays occidentaux en raison d’un apport trop faible associés à des stocks limités dans l’organisme. Les besoins en vitamine C sont augmentés par la pollution, le tabagisme, la lutte contre les infections et les maladies à composantes oxydantes et inflammatoires comme le diabète de type II. Assurer des apports adaptés en vitamine C par l’alimentation et/ou la supplémentation, plus particulièrement chez des personnes âgées ou des individus exposés à des facteurs de risque d’insuffisance de vitamine C est indispensable au bon fonctionnement du système immunitaire et à la résistance aux infections.

La vitamine C est un nutriment essentiel que l’homme est incapable de synthétiser et qui doit donc lui être apporté par l’alimentation et/ou la supplémentation. De sévères déficiences en vitamine C peuvent avoir pour résultat un scorbut, une maladie potentiellement mortelle. Celle-ci est caractérisée par des structures en collagènes affaiblies avec pour conséquences une cicatrisation des blessures difficiles et une immunité perturbée. Des personnes touchées par le scorbut sont extrêmement vulnérables à des infections potentiellement mortelles comme la pneumonie. Par ailleurs, les infections peuvent avoir un impact significatif sur les niveaux de vitamine C en raison d’une augmentation de l’inflammation et des besoins métaboliques.

Une alimentation qui fournit 100 à 200 mg de vitamine C par jour devrait suffire à saturer les concentrations plasmatiques d’un individu en bonne santé et couvrir les besoins nécessaires à la réduction du risque de maladie chronique. En raison de la faible capacité de stockage des vitamines hydrosolubles de l’organisme, une consommation adaptée et régulière est nécessaire pour prévenir une hypovitaminose C.

La vitamine C est un antioxydant et le cofacteur de toute une série d’enzymes. Elle contribue au système de défense immunitaire en soutenant tout un éventail de fonctions cellulaires du système de l’immunité innée et adaptative. La vitamine C soutient la fonction barrière épithéliale contre les éléments pathogènes et favorise l’activité neutralisatrice des oxydants de la peau, apportant probablement ainsi une protection contre le stress oxydatif environnemental.

Une supplémentation en vitamine C semble capable de prévenir et de traiter les infections respiratoires et systémiques. La prophylaxie des infections demande un apport en vitamine C qui fournisse au moins des niveaux plasmatiques adaptés, si ce n’est saturés, (100 à 200 mg par jour) qui optimisent ses niveaux dans les cellules et les tissus. Par contre, le traitement d’une infection installée nécessite des doses significativement plus élevées de vitamine C, de l’ordre du gramme, pour compenser la demande métabolique et la réponse inflammatoire accrues[1].

[1] Carr AC et al., Vitamin C and immune function. Nutrients 2017 ; 9 : 1211.

Brigitte Karleskind, rédactrice en chef

26 janvier 2019

D'autres news

En exclusivité: Akkermansia, gardienne de la barrière intestinale

Le Professeur Patrice Cani, maître de recherche FNRS à l’UCLouvain, en Belgique, nous emmène sur le chemin qui l’a conduit à la découverte des effets bénéfiques pour la santé d’une bactérie, Akkermansia municiphila, et à la publication, au début du mois de juillet de cette année, des… Read More

En savoir plus

Iode et alimentation

Plusieurs groupes de population, en Norvège, comme dans de nombreux autres pays, ont des apports alimentaires insuffisants en iode. L’iode est un nutriment essentiel, indispensable à la formation des hormones thyroïdiennes. Celles-ci jouent un rôle fondamental dans le développement cérébral du fœtus mais aussi dans les processus… Read More

En savoir plus

Vitamine E et calculs biliaires

Des concentrations plus élevées de vitamine E pourraient diminuer le risque de calculs biliaires. La formation de calculs à l’intérieur de la vésicule biliaire est appelée lithiase biliaire ou cholélithiase. Dans la majorité des cas, ces calculs sont composés de cholestérol cristallisé. Des calculs constitués de pigments… Read More

En savoir plus

Magnésium et santé cardiovasculaire

La concentration de magnésium dans le sérum sanguin n’est pas le reflet du magnésium intracellulaire. C’est pourquoi les déficiences sont largement sous-diagnostiquées. De plus, à cause de maladies chroniques, de la prise de médicaments et de la consommation d’aliments raffinés et transformés une partie importante des populations… Read More

En savoir plus

Vitamine C et système immunitaire

Des études épidémiologiques indiquent qu’un statut insuffisant en vitamine C est relativement courant dans les pays occidentaux en raison d’un apport trop faible associés à des stocks limités dans l’organisme. Les besoins en vitamine C sont augmentés par la pollution, le tabagisme, la lutte contre les infections… Read More

En savoir plus