Nature Sciences Santé Magazine #13 : Edito

Sport sur ordonnance
Le sport, l’exercice physique… sont à la mode. Congrès, formations pour les professionnels, nouveaux compléments alimentaires, ouvertures de salles de sport et de fitness, propositions de diverses associations… tout est fait pour nous faire abandonner la sédentarité.
En France comme dans d’autres pays, les médecins traitants peuvent « prescrire une activité physique adaptée à la pathologie, aux capacités physiques et au risque médical du patient » atteint d’une affection de longue durée.
Il ne fait pas de doute, aujourd’hui, que la sédentarité est néfaste pour notre santé et notre bien-être et qu’une activité physique régulière est bénéfique.
Mais comme pour toute chose, la reprise d’une activité physique doit se faire dans de bonnes conditions et en tenant compte des spécificités de chacun. Toutes ne sont pas bénéfiques à tout le monde. Certaines peuvent améliorer un état de santé, mais d’autres, surtout si elles sont pratiquées
dans de mauvaises conditions, peuvent au contraire avoir des effets néfastes.
Il en est de même de la supplémentation nutritionnelle qui peut accompagner, dans certains cas avec des bénéfices, la reprise d’une activité physique. Elle doit être spécifiquement adaptée aux besoins de l’individu en fonction de ses éventuelles carences ou insuffisances d’apports, des besoins accrus éventuellement provoqués par une maladie, une situation de stress, la prise de certains médicaments…

Brigitte Karleskind

Un magazine sur abonnement payant

(8 numéros par an)

Au sommaire du numéro 13 du magazine Nature Sciences Santé :

  • Le ginseng Panax ginseng
    De l’usage traditionnel à la recherche scientifique
    Le ginseng est utilisé traditionnellement depuis des milliers d’années en Asie, et notamment, en Chine, en Corée et au Japon. On l’emploie non seulement comme agent nutritif, tonifiant et revitalisant, mais aussi pour traiter toute une série de maladies. La recherche scientifique a confirmé un certain nombre de ses effets et notamment son action sur le système immunitaire et sur les défenses antioxydantes de l’organisme. De nombreux travaux explorent encore son utilité potentielle dans le soulagement de la fatigue, des symptômes de la ménopause ou dans la prévention de maladies chroniques.
  • Activité physique, Micronutrition  & Santé
    La pratique d’activités physiques, bénéfique à tout âge, est un moyen de rester en forme et en bonne santé. Chez les personnes âgées, elle permet notamment de préserver leur autonomie en renforçant la santé des muscles et des os. Chez tout un chacun, elle aide à retarder l’arrivée des maladies dégénératives qui accompagnent le vieillissement.
    Mais encore faut-il, pour qu’elles soient bénéfiques, que ces activités soient pratiquées dans de bonnes conditions et soient adaptées aux spécificités et aux besoins de chacun.
  • Antioxydants, Stress oxydant & Activité physique
    Chez les personnes pratiquant une activité physique, les besoins en antioxydants vont varier en fonction de leur statut nutritionnel, de leur état de santé, des stress auxquels elles sont confrontées, du type d’exercices pratiqués… Chacune aura des besoins spécifiques.

 

Intéressé-e? Abonnez-vous …  Commandez le numéro!

Notre magazine est disponible à l’abonnement ou à l’unité, en version papier ou électronique (pdf)

Sommaires des premiers numéros précédents:

Sommaire #1

  • La sauge de l’usage traditionnel à la recherche scientifique
  • Le syndrome prémenstruel.  Questions au Docteur Bérengère Arnal
  • Multivitamines un complément important
  • Acouphènes & perte d’audition
  • Avons-nous besoin du chrome ? Faut-il en avoir peur ?
  • Longue vie ! Entretien avec le Dr Christophe de Jaeger

Sommaire #2

  • Le safran de l’usage traditionnel à la recherche scientifique
  • Désir, plaisir, épanouissement de la vie sexuelle… Questions au Docteur Thierry Hertoghe
  • Les télomères, chefs d’orchestre du vieillissement
  • La nattokinase et les risques cardiovasculaires
  • Comprendre la thyroïde entretien avec le Docteur Philippe Veroli

Sommaire #3

  • Les probiotiques ont-ils un rôle à jouer dans la santé cérébrale ?
  • À long terme, l’excès de fer peut favoriser la mort des neurones, mais le manque de fer, c’est la mort à court terme. Entretien avec le Professeur David Devos
  • Protéger le cerveau
  • Protéger sa mémoire une raison supplémentaire de lutter contre les effets du stress

Sommaire #4

  • La grenade, de l’usage traditionnel à la recherche scientifique
  • Allergie aux pollens
  • L’équilibre acido-basique et son impact sur la santé
  • Le reflux gastro-oesophagien
  • L’homéopathie une réponse aux effets secondaires des traitements du cancer Entretien avec le Docteur Jean-Lionel Bagot
  • Librairie

Sommaire #5

  • La rhodiole, de l’usage traditionnel à la recherche scientifique.
  • Dormez-vous suffisamment bien ?
  • Peau & soleil, quel rôle pour les nutriments
  • On l’appelle la vitamine du soleil.
  • Glycation, sur la piste du vieillissement

 

Sommaire #6

  • L’ashwagandha, de l’usage traditionnel à la recherche scientifique. La médecine traditionnelle indienne l’utilise depuis plus de 3 000 ans et la recherche scientifique confirme son intérêt, notamment pour soulager l’anxiété, les effets du stress ou améliorer le fonctionnement de la mémoire.
    Protéger, renforcer la vision au quotidien. Les nutriments qui aident à soulager la fatigue visuelle, la sécheresse oculaire… induites par l’utilisation intensive des ordinateurs ou des consoles. Comment protéger ses yeux des effets néfastes de la lumière bleue diffusée par ces mêmes écrans, par les LED ou par les rayons du soleil, comment améliorer sa vision nocturne…
  • Le trouble dysphorique prémenstruel ou TDPM par Laurence Schmidt Fuhrmann, Naturopathe. Il perturbe chaque mois lourdement la vie affective et sociale, le travail ou les études de 3 à 8 % des femmes. Lorsque le diagnostic est fait, il existe des moyens de le soulager.
  • Et si c’était une candidose chronique ? Questions au Docteur Vincent Renaud. La candidose, une infection de plus en plus répandue, se manifeste par des symptômes extrêmement variés et est donc particulièrement difficile à diagnostiquer. Le Dr Vincent Renaud explique comment reconnaître cette infection et comment la combattre et la vaincre par des moyens naturels alliant notamment modifications alimentaires et compléments alimentaires.
  • Soulager les symptômes de la maladie veineuse Entretien avec le Docteur Philippe Blanchemaison. Le Dr Philippe Blanchemaison explique pourquoi les jambes gonflent, pourquoi certains font de la rétention d’eau et comment aider à soulager ces manifestations de l’insuffisance veineuse.

Sommaire #7

  • L’inflammation Lien entre l’écosystème intestinal et le cerveau
    Entretien avec Dimitri Jacques, psychothérapeute et naturopathe nutritionniste
    Il explique quels liens l’intestin entretient avec le cerveau et de quelle façon, en soignant le premier, on peut guérir certains symptômes et maladies du second.
  • Trouble du déficit de l’attention
    Pourquoi une supplémentation en nutriments essentiels, en extraits de plantes … peut avoir des effets bénéfiques sur les symptômes de personnes présentant un TDA-H.
  • Questions à Laurence Schmidt Furhmann, naturopathe
    Elle explique de quelle façon elle prend en charge les enfants et les adolescents qui arrivent à son cabinet avec diagnostic de TDA-H.
  • Santé bucco-dentaire
    Non soignée, une malade parodontale, au départ une inflammation anodine de la gencive, peut favoriser le développement de maladies systémiques tels que diabète, maladie cardiovasculaire ou maladies neurodégénératives. Pourquoi et comment des nutriments, des probiotiques, des extraits de plantes… peuvent aider à freiner la progression de cette maladie de la gencive.

Sommaire #8

  • Le gattilier
    Ses vertus médicinales sont connues depuis l’Antiquité. Ses baies sont largement utilisées depuis des dizaines d’années pour traiter certains troubles gynécologiques et, notamment, les symptômes liés à la ménopause comme les bouffées de chaleur.
  • Les isoflavones peuvent avoir des effets bénéfiques mais pas en toutes circonstances,
    Dans cet entretien, le Professeur Catherine Bennetau-Pelissero, experte pour les agences sanitaires française et européenne sur les effets phyto-estrogéniques des isoflavones de soja, nous parle des isoflavones, de leurs effets bénéfiques, et aussi des dangers qu’ils peuvent présenter s’ils sont utilisés dans de mauvaises conditions.
  • Le dossier, Ménopause, les alternatives naturelles, après un rappel des effets du traitement hormonal substitutif, explore des solutions naturelles susceptibles de réduire les symptômes et les risques liés à la ménopause.
  • Le Docteur Bérengère Arnal, gynécologue obstétricienne, spécialisée en phytothérapie, répond à nos questions et explique les solutions naturelles qu’elle propose à ses patientes pour qu’elles vivent leur ménopause dans les meilleures conditions possibles.

Sommaire #9

  • L’andrographis : De l’usage traditionnel à la recherche scientifique
    L’andrographis (Andrographis paniculata) est utilisée depuis des centaines d’années par les médecines traditionnelles asiatiques pour soulager divers problèmes de santé. Ses propriétés, notamment anti-inflammatoires, font l’objet de travaux scientifiques. On fait de plus en plus appel à l’andrographis pour prévenir et traiter des infections respiratoires sans complication et des études cliniques montrent son efficacité.
  • Renforcer les défenses de l’organisme pour un hiver tranquille
    Aider le système immunitaire à fonctionner à plein régime, c’est lui permettre de lutter plus efficacement contre les virus responsables des rhumes, grippes, bronchiques… qui ponctuent trop souvent la saison hivernale.
    Découvrez comment, en modifiant le style de vie, l’alimentation… et, aussi, avec l’aide de nutriments essentiels, extraits de plantes, probiotique… améliorer les défenses de l’organisme.
  • Mieux digérer après les fêtes
    Les fêtes de fin d’année peuvent parfois concourir à mettre à mal le système digestif et perturber son fonctionnement. Outre la reprise d’une bonne alimentation, quelques extraits de plantes peuvent aider à retrouver une digestion plus efficace.
  • Entretien avec le Professeur Stephen Cunnane
    Le professeur-chercheur Stephen Cunnane vient de recevoir la médaille Chevreul, une prestigieuse reconnaissance, pour l’ensemble de ses travaux sur l’alimentation nutritionnelle et énergétique du cerveau. Ses recherches en cours pourraient très bientôt ouvrir la porte à un traitement alimentaire capable de ralentir la progression de la maladie d’Alzheimer.
    Le professeur Stephen Cunnane nous parle de ses travaux sur les cétones, de l’utilisation des triglycérides à chaîne moyenne pour les produire, de leurs effets sur le cerveau, il nous donne son opinion sur l’huile de noix de coco…

Sommaire #10

  • Un entretien avec Howard Cooper, directeur de recherche Inserm
    L’équipe de chercheurs qu’il dirige, en collaboration avec des collègues américains, vient de publier dans la prestigieuse revue Science, une cartographie inédite de l’expression des gènes, organe par organe. Il explique les conséquences et applications que pourra avoir ce travail, notamment dans la prise en charge de certaines maladies et pour l’amélioration de l’efficacité de certains médicaments ou nutriments.
  • Le dossier est consacré aux infections urinaires.
    Il présente les nutriments et extraits de plantes qui peuvent aider à prévenir ces infections.
  • Il est complété par un entretien avec le Dr Jean-Marc Bohbot, auteur, avec la journaliste Rica Étienne, du livre Microbiote vaginal, la révolution rose. Il explique comment prévenir et traiter ces infections urinaires.
  • L’argousier, de la tradition à la recherche scientifique.
    La richesse nutritionnelle de ses fruits en fait un aliment recherché. La recherche scientifique commence à explorer ses vertus, notamment ses effets préventifs sur certains facteurs de risque cardiovasculaire, le contrôle de la glycémie ou la sécheresse oculaire.
  • La pyrroloquinoline quinone ou PQQ
    Depuis octobre 2017, son usage est autorisé dans les compléments alimentaires. La recherche scientifique a montré que cette substance, omniprésente dans la nature, a des propriétés très intéressantes. Elle favoriserait, entre autres, le renouvellement des mitochondries et leur bon fonctionnement. Elle aurait également de très intéressantes propriétés protectrices du cerveau.

Sommaire #11

  • Un entretien avec Laurent Mouchiroud :
    Les mitochondries au cœur de la recherche sur le vieillissement. Laurent Mouchiroud est collaborateur scientifique dans le Laboratoire de physiologie intégrative et systémique, dirigé par le professeur Johan Auwerx, à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne. Il nous parle des mitochondries et de leur rôle dans le vieillissement et dans l’apparition des maladies qui l’accompagnent. Il nous fait partager les récentes découvertes de ce laboratoire sur les mécanismes du fonctionnement des mitochondries et sur des molécules et des nutriments susceptibles de les améliorer.
  • Le dossier est consacré à
    L’hypertrophie bénigne de la prostate.
    Il aborde les mécanismes impliqués dans son apparition, les facteurs de risque évitables et les solutions naturelles qui peuvent aider à freiner son développement et/ou à soulager les symptômes urinaires qui l’accompagnent.
  • La nigelle (Nigella sativa), de l’usage traditionnel à la recherche scientifique
    Les propriétés médicinales sont utilisées depuis des milliers d’année mais la recherche scientifique s’y intéresse depuis relativement peu de temps. Elle commence à étudier et à confirmer certains de ses usages traditionnels. Ses effets notamment sur l’asthme, la rhinite allergique, la polyarthrite rhumatoïde ou le diabète ont fait l’objet de publications récentes.
  • La beauté et la santé des cheveux et des ongles viennent aussi de l’intérieur.
    De multiples nutriments essentiels interviennent dans la croissance et le renouvellement des cheveux et des ongles. Ils sont également indispensables pour lutter contre le vieillissement. Des apports insuffisants en l’un ou plusieurs d’entre eux peuvent avoir des conséquences sur leur apparence et leur résistance.

Sommaire #12

  • L’Harpagophytum ou griffe du diable
    L’hapagophytum ou griffe du diable est traditionnellement utilisée depuis plusieurs centaines d’années par les populations du sud de l’Afrique. Depuis le milieu du siècle dernier, la recherche a montré les propriétés anti-inflammatoires de certains de ses ingrédients actifs. L’harpagophytum est aujourd’hui principalement employé pour soulager la douleur et améliorer la mobilité de personnes souffrant d’arthrose et d’autres formes de rhumatismes.
  • Helicobacter pylori
    La bactérie Helicobacter pylori est impliquée dans un grand nombre de gastrites chroniques et d’ulcères gastroduodénaux ainsi que dans la genèse de 80 % des cancers gastriques. La résistance aux antibiotiques fait que les traitements conventionnels ne sont plus efficaces qu’à 70 %. Des substances naturelles peuvent venir renforcer leur efficacité, réduire leurs effets secondaires et améliorer la qualité de vie des patients.
  • Le psoriasis
    Aider à soulager les symptômes et renforcer l’efficacité des traitements Le psoriasis est une maladie inflammatoire chronique de la peau due à un dérèglement du système immunitaire. L’alimentation, des apports suffisants en nutriments essentiels pour lutter contre le stress oxydant présent chez les malades … jouent un rôle majeur dans le soulagement des symptômes du psoriasis. Ils peuvent également renforcer l’efficacité des traitements classiques.
  • La contraception orale modifie les besoins en nutriments essentiels
    Les femmes qui utilisent une contraception orale ont des niveaux sanguins de micronutriments plus faibles que celles qui ne la prennent pas, suggérant qu’elles pourraient avoir besoin de consommer des quantités plus élevées de vitamines et de minéraux.
  • Questions au Dr Bérengère Arnal, gynécologue Obstétricienne
    Le Dr Bérengère Arnal nous explique les implications que peuvent avoir les déficiences nutritionnelles entraînées par la prise de contraceptifs oraux sur les effets secondaires qu’elle peut provoquer. Elle nous dit également de quelle façon elle aide ses patientes à s’en protéger.
  • Pollution Des nutriments peuvent-ils aider à réduire son impact sur la santé ?
    La pollution atmosphérique incluant les particules fines est associée à une augmentation du taux de maladies cardiovasculaires et respiratoires, particulièrement dans les zones urbaines. Au cours de ces dix dernières années, plusieurs études ont suggéré que l’impact de certains polluants comme les PM2.5 pourrait être modifié par la prise de micronutriments essentiels et d’oméga-3 en raison de leur pouvoir antioxydant et anti-inflammatoire.

 

 

Les news

Cacao, exercice physique et cerveau

La consommation de cacao riche en flavanols renforcerait les effets de l’exercice physique sur les fonctions exécutives. Les fonctions exécutives correspondent aux capacités nécessaires à une personne pour s’adapter à des situations nouvelles, c’est-à-dire non routinières, pour lesquelles il n’existe pas de solution toute faite. Elles désignent… Read More

En savoir plus

Vitamines D et K et santé des os

En savoir plus

Curcumine, safran et dépression

En savoir plus

Recherche A à Z

Saisissez le terme ou cliqué sur la première lettre du terme recherché dans le glossaire.

AJAX progress indicator