Curcumine et dommages musculaires

La consommation de curcuminoïdes réduirait la douleur et les lésions musculaires qui suivent la pratique d’un exercice physique endommageant les muscles.

L’entrainement d’athlètes de compétition ou novices implique l’incorporation d’exercices inhabituels qui sont susceptibles de provoquer des lésions sur les tissus des muscles squelettiques. La première réponse est constituée d’une enflure et d’une douleur musculaires, suivie d’une réponse inflammatoire secondaire puis de la réparation des muscles squelettiques et de la récupération. Pour soutenir la performance dans des reprises successives d’intensité maximale, les athlètes doivent bénéficier d’une période de récupération accélérée et d’atténuation des lésions musculaires.

Le curcuma est une plante herbacée de la même famille que le gingembre. La poudre de curcuma, le rhizome de la plante réduit en poudre, a longtemps été utilisée en Asie du Sud-Est pour renforcer la saveur des aliments et les conserver. On la connaît surtout pour sa couleur jaune brillante et elle est souvent employée pour remplacer le safran. Elle donne leur couleur jaune au curry et à la moutarde.

Le curcuma contient plus d’une douzaine de composés phénoliques appelés curcuminoïdes qui sont de puissants antioxydants avec des propriétés anti-inflammatoires. La curcumine est le plus abondant et le plus connu de ces composés.

Grâce à ces propriétés, la curcumine devrait pouvoir contrer les deux principaux responsables des lésions musculaires : le stress oxydant et l’inflammation.

Une étude[1], randomisée, en double aveugle, contrôlée contre placebo, a examiné l’effet de différentes doses d’une forme de curcumine à forte biodisponibilité sur les lésions musculaires et la récupération après un période d’exercices endommageant les muscles. Cet effet a été évalué par la mesure des cytokines inflammatoires plasmatiques, de la créatine kinase et par la perception des douleurs musculaires avant un protocole de course à pied en descente, juste après puis, 1 heure, 24, 48, 72 heures après. Cinquante-neuf hommes et femmes modérément entraînés ont été répartis de façon aléatoire en trois groupes et ont reçu quotidiennement pendant huit semaines 250 ou 1 000 mg de curcuminoïdes ou un placebo.

Les résultats indiquent que la supplémentation en curcuminoïdes a significativement réduit l’élévation de la créatine kinase, un marqueur des lésions musculaires, l’effet étant plus marqué chez les hommes que chez les femmes. Elle a également significativement abaissé la perception de la douleur par les sujets, 24 heures après l’exercice.

Cette étude suggère que les curcuminoïdes réduisent les dommages musculaires et améliorent la douleur musculaire chez de jeunes sujets en bonne santé après qu’ils aient pratiqué une période d’exercices physiques lésant les muscles.

Note : Cette étude a été sponsorisée par la société produisant l’extrait de curcuma.

[1] Jäger R et al. Curcumin reduces muscle damage and soreness following muscle-damaging exercice. The faseb Journal vol. 31 n°1 Supp lb766.

 

Brigitte Karleskind, rédactrice en chef

 

29 avril 2018

D'autres news

En exclusivité: Akkermansia, gardienne de la barrière intestinale

Le Professeur Patrice Cani, maître de recherche FNRS à l’UCLouvain, en Belgique, nous emmène sur le chemin qui l’a conduit à la découverte des effets bénéfiques pour la santé d’une bactérie, Akkermansia municiphila, et à la publication, au début du mois de juillet de cette année, des… Read More

En savoir plus

Iode et alimentation

Plusieurs groupes de population, en Norvège, comme dans de nombreux autres pays, ont des apports alimentaires insuffisants en iode. L’iode est un nutriment essentiel, indispensable à la formation des hormones thyroïdiennes. Celles-ci jouent un rôle fondamental dans le développement cérébral du fœtus mais aussi dans les processus… Read More

En savoir plus

Vitamine E et calculs biliaires

Des concentrations plus élevées de vitamine E pourraient diminuer le risque de calculs biliaires. La formation de calculs à l’intérieur de la vésicule biliaire est appelée lithiase biliaire ou cholélithiase. Dans la majorité des cas, ces calculs sont composés de cholestérol cristallisé. Des calculs constitués de pigments… Read More

En savoir plus

Magnésium et santé cardiovasculaire

La concentration de magnésium dans le sérum sanguin n’est pas le reflet du magnésium intracellulaire. C’est pourquoi les déficiences sont largement sous-diagnostiquées. De plus, à cause de maladies chroniques, de la prise de médicaments et de la consommation d’aliments raffinés et transformés une partie importante des populations… Read More

En savoir plus

Vitamine C et système immunitaire

Des études épidémiologiques indiquent qu’un statut insuffisant en vitamine C est relativement courant dans les pays occidentaux en raison d’un apport trop faible associés à des stocks limités dans l’organisme. Les besoins en vitamine C sont augmentés par la pollution, le tabagisme, la lutte contre les infections… Read More

En savoir plus