CACAO et santé cardiovasculaire

Une étude montre que la consommation de flavanols de cacao a des effets bénéfiques sur la santé cardiaque de malades souffrant d’insuffisance rénale en améliorant le fonctionnement des vaisseaux sanguins.

Les fèves de cacao sont riches en flavanols, une catégorie de flavonoïdes, principalement de la catéchine, de l’épicatéchine et de la quercétine, qui ont des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires.

Plusieurs études ont déjà montré que les flavanols agissent sur la santé cardiovasculaire par au moins deux mécanismes : ils inhibent l’activation des plaquettes et améliorent le fonctionnement de l’endothélium. Une activation anormale des plaquettes sanguines et un dysfonctionnement de l’endothélium sont deux des principaux mécanismes impliqués dans les maladies occlusives des artères.
Les plaquettes, les cellules responsables de la coagulation sanguine, jouent un rôle majeur dans les maladies coronaires ; on les trouve sur les sites des premières lésions de l’athérosclérose. Lorsqu’elles sont activées, elles sécrètent des facteurs de croissance bêta de transformation des protéines ou de croissance épidermique qui conduisent à la prolifération des muscles lisses et à la progression des lésions de l’athérosclérose. Une augmentation de la réactivité et de l’agrégation plaquettaires est associée à un risque plus élevé de maladie coronarienne récurrente.

L’endothélium est la paroi interne des artères et est en contact direct avec des constituants toxiques présents dans le sang, tels les LDL oxydés et les triglycérides. C’est un tissu dynamique composé de cellules squameuses, directement impliqué dans la régulation des processus qui entretiennent le tonus et fonctionnement des vaisseaux sanguins et le système cardiovasculaire dans son ensemble.

Lorsque l’endothélium ne fonctionne plus correctement, les plaquettes, sont dangereusement suractivées. Cela peut entraîner la brusque apparition d’un caillot sanguin ou contribuer à la progression de l’athérosclérose en stimulant l’inflammation.

La diminution de l’oxyde nitrique, souvent causée par l’oxydation des LDL ou d’autres composants du sang, est l’un des premiers mécanismes impliqués dans le dysfonctionnement de l’endothélium. Il régule l’élasticité vasculaire, entretient les contractions cardiaques, prévient les lésions sur les vaisseaux et participe à la protection contre l’athérosclérose.

Avec les années, la fonction endothéliale s’altère et l’oxyde nitrique se raréfie. Les artères rencontrent alors des difficultés pour se contracter et se relaxer ayant perdu l’élasticité de leur jeunesse. Le rétrécissement progressif et l’occlusion des artères vieillissantes constituent un risque majeur de maladie cardiovasculaire.

Les personnes souffrant de maladies des reins ont un risque plus important que les autres de développer des problèmes cardiaques.

Des chercheurs ont conduit une étude[1] randomisée, en double aveugle et contrôlée contre placebo sur 57 personnes. Ils leur ont fait ingérer quotidiennement pendant 30 jours une boisson contenant 900 mg de flavanols de cacao ou une boisson de contrôle sans flavanols.

Dans l’ensemble, la dilatation des vaisseaux sanguins liée au flux sanguin était améliorée de 53 % juste après l’ingestion de flavanols par rapport à celle du placebo et était sans effet sur la pression sanguine. La consommation pendant 30 jours de flavanols de cacao a conduit à un accroissement de 18 % de la dilatation induite par le flux sanguin ainsi qu’à une réduction de la pression sanguine diastolique et à une augmentation du rythme cardiaque.

Les chercheurs concluent de ces résultats que l’ingestion de flavanols de cacao atténue le dysfonctionnement endothélial provoqué de façon ponctuelle et chronique par l’hémodialyse chez des patients avec une maladie rénale à un stade terminal et, par suite, améliore le fonctionnement vasculaire chez cette population à haut risque.

De plus vastes essais cliniques sont nécessaires pour savoir si ces effets peuvent se traduire par une amélioration du pronostic cardiovasculaire chez des patients avec une maladie rénale en phase terminale.

Note

L’EFSA a validé une allégation de santé : « Les flavanols de cacao contribuent à maintenir la vasodilatation endothélio-dépendante, ce qui favorise une circulation normale ». L’avis ajoute que pour obtenir les effets allégués, il faut consommer 200 mg de flavanols de cacao par jour et que cette quantité peut être fournie par 2,5 g de poudre de cacao riche en flavanols ou 10 g de chocolat noir riche en flavanols.

[1] Rassaf T, et al. Vasculoprotective effects of dietary cocoa flavanols in patients on hemodialysis: a double–blind, randomized, placebo–controlled trial. CJASN. December 2015 [epub ahead of print]. doi: 10.2215/​CJN.05560515

7 août 2017

Toutes les news

Raisin et déclin cognitif

Selon une étude pilote, la consommation quotidienne de 72 grammes de raisin protégerait le cerveau du déclin métabolique associé à des maladies neurodégénératives. Des données indiquent qu’une consommation d’aliments riches en polyphénols exerce des effets bénéfiques sur le fonctionnement cérébral et probablement aide à prévenir ou à… Read More

En savoir plus

Carences en sélénium et changement climatique

Le changement climatique a pour conséquence une diminution progressive du sélénium dans les sols et, par suite, une baisse du contenu en sélénium des aliments. Le sélénium, un nutriment essentiel Le sélénium est un oligo-élément et un nutriment essentiel dont l’importance est fondamentale pour la santé de… Read More

En savoir plus

Houblon et surpoids

La consommation d’un extrait de houblon arrivé à maturité réduirait la masse grasse de personnes en surpoids. Le houblon (Humulus lupulus) est une plante de la famille du chanvre et des orties. Les cônes du houblon, les fleurs femelles, sont avant tout utilisées pour aromatiser la bière.… Read More

En savoir plus

Millepertuis et dépression

Selon une nouvelle méta-analyse, les extraits standardisés de millepertuis seraient aussi efficaces que des traitements antidépresseurs classiques. Le millepertuis, Hypericum perforatum, est utilisé depuis plus de 2000 ans par les médecines traditionnelles dans toute une diversité d’indications. Son intérêt dans le traitement de la dépression a été… Read More

En savoir plus

Arabinogalactane et infections hivernales

La prise d’arabinolactane diminuerait l’incidence des infections du système respiratoire. L’arabinogalactane est un polysaccharide composé de molécules de galactose et d’arabinose. Il est consommé depuis des milliers d’années et est présent dans différents légumes communs incluant les carottes, les tomates ou les radis ainsi que dans des… Read More

En savoir plus

Acide alpha-lipoïque, EPA et surpoids

Chez des femmes obèses ou en surpoids, la prise d’acide alpha-lipoïque améliorerait certains marqueurs de l’inflammation et du risque cardiovasculaire tandis que l’EPA, l’acide eicosapentaénoïque, modulerait l’activité de gènes liés à l’inflammation dans les tissus adipeux. En 2004, une équipe de chercheurs de l’INSERM a établi un… Read More

En savoir plus

Thé et santé osseuse

La consommation de thé serait associée à une augmentation de la densité minérale osseuse. L’ostéoporose est un trouble dégénératif du squelette qui se traduit par une diminution de la masse osseuse ou ostéopénie et par une détérioration micro-architectural du tissu osseux qui compromet la solidité des os… Read More

En savoir plus

Des apports insuffisants en vitamine E

Seulement un cinquième de la population mondiale recevrait les apports recommandés en vitamine E, ce qui peut contribuer à élever le risque de maladies affectant le système immunitaire, le fonctionnement cognitif et cardiovasculaire. La vitamine E a d’abord été identifiée comme une substance indispensable à la reproduction.… Read More

En savoir plus

L’extrait de rhodiole, le stress et l’anxiété

Le stress et l’anxiété sont fréquents chez les étudiants, surtout en période d’examen. Une étude récente réalisée à l’Université du Surrey, au Royaume-Uni, montre que la rhodiole peut avoir des effets bénéfiques. La rhodiole (Rhodiola rosea) est une plante qui pousse dans les régions très froides comme… Read More

En savoir plus

Bêta-glutane et rhume

Selon une étude, la prise de bêta-glucane extrait de levure boulangère pourrait protéger les personnes âgées des infections des voies respiratoires supérieures. Les glucanes sont des macromolécules constituées de chaînes de multiples glucoses liés les uns aux autres. On les trouve sous plusieurs formes naturelles et ils… Read More

En savoir plus

L’Urolithine, un métabolite de la grenade et vieillissement

Une première étude clinique montre que l’urolithine stimule les mitochondries des muscles de l’homme et renforcent ainsi leur fonctionnement. Il y a presque un an, je rapportais la découverte de chercheurs de l’Ecole polytechnique Fédérale de Lausanne : l’urolithine A, issue de la transformation dans l’intestin d’un polyphénol… Read More

En savoir plus

ZINC, ASTAXANTHINE et sommeil

Consommer des aliments riches en zinc réduirait le temps d’endormissement et améliorerait la qualité du sommeil. Le zinc est un minéral essentiel qui joue un rôle important à de multiples niveaux dans l’organisme. Son rôle dans le sommeil a fait l’objet de relativement peu de recherches. Néanmoins,… Read More

En savoir plus

Améliorer la réponse à la vaccination antigrippale

La vaccination est la principale mesure de prévention de la grippe officiellement recommandée. La politique vaccinale vise en priorité à protéger les personnes de formes graves de la maladie. Pour ces personnes, l’objectif est avant tout de réduire, en cas de grippe, le risque de complications et… Read More

En savoir plus

Huile d’olive et ostéoporose

Dans une population méditerranéenne de personnes âgées et d’âge moyen, une consommation plus élevée d’huile d’olive vierge est associée à un plus faible risque de fractures liées à l’ostéoporose. L’ostéoporose est caractérisée par une diminution de la masse osseuse et une altération de la micro-architecture du tissu… Read More

En savoir plus

Pépins de raisin et reins

La prise d’extrait de pépins de raisin semble freiner la progression de la maladie rénale chronique. La maladie rénale chronique (MRC) est une maladie silencieuse et évolutive qui se traduit par un déclin lent et progressif de la fonction rénale. Elle est définie, indépendamment de sa cause,… Read More

En savoir plus

CHOCOLAT et cognition

La consommation de chocolat pourrait-elle améliorer le fonctionnement cognitif et lutter contre son affaiblissement ? Au cours de ces dernières années, les effets biologiques des flavonoïdes, qui appartiennent à la grande famille des polyphénols, ont largement retenu l’attention. Les fèves de cacao constituent une riche source de… Read More

En savoir plus

EPINETTE-VINETTE et syndrome métabolique

L’épinette-vinette (Berberis vulgaris) et, surtout, son principal principe actif, la berbérine, pourraient aider à atténuer différents symptômes constitutifs du syndrome métabolique incluant la dyslipidémie, l’hypertension, l’obésité et la résistance à l’insuline. L’épinette-vinette (Berberis vulgaris) est utilisée en phytothérapie depuis plus de 2500 ans. Les thérapeutes russes l’utilisaient… Read More

En savoir plus

Ginseng et infections hivernales

Plusieurs études suggèrent que la prise de ginseng aide à renforcer le système immunitaire et, ainsi, à mieux résister aux virus responsables des rhumes, grippes, bronchites… fréquents pendant les mois d’hiver. Le ginseng ou Panax ginseng C.A. Meyer est traditionnellement utilisé en Orient comme plante médicinale depuis… Read More

En savoir plus

ISOFLAVONE DE SOJA et ménopause

Une supplémentation en génistéine, un isoflavone dérivé du soja, pourrait améliorer le profil de risque cardiovasculaire de femmes ménopausées présentant un syndrome métabolique. Chez les femmes, les œstrogènes ont une influence bénéfique sur l’homéostasie du calcium, les niveaux sériques de lipides, la gestion de la pression sanguine… Read More

En savoir plus

PROBIOTIQUES et dépression

Chez des patients souffrant du syndrome de l’intestin irritable (SII) la prise d’un probiotique, Bifidobacterium longum NCC3001 réduit leurs scores de dépression et améliore leur qualité de vie. Le syndrome de l’intestin irritable (SII) est un trouble fréquent de l’intestin responsable de douleurs abdominales, accompagnées de constipation,… Read More

En savoir plus

CURCUMINE et densité osseuse

Une supplémentation en curcumine, associée à un style de vie adapté, aurait un effet bénéfique dans la prévention et la gestion de l’ostéopénie. L’ostéopénie, une faible densité osseuse, est caractérisée par une diminution de la calcification, de la densité ou de la masse osseuse. Elle correspond à… Read More

En savoir plus

Oméga-3 et ménopause

Un statut élevé en acides gras oméga-3 serait bénéfique pour les femmes ménopausées. Les acides gras oméga-3 constituent une famille d’acides gras essentiels. Elle comprend des acides gras indispensables que notre organisme est incapable de produire et d’autres qu’il est capable de fabriquer à partir d’un précurseur,… Read More

En savoir plus

CACAO et santé cardiovasculaire

Une étude montre que la consommation de flavanols de cacao a des effets bénéfiques sur la santé cardiaque de malades souffrant d’insuffisance rénale en améliorant le fonctionnement des vaisseaux sanguins. Les fèves de cacao sont riches en flavanols, une catégorie de flavonoïdes, principalement de la catéchine, de… Read More

En savoir plus

Astaxanthine et exercice physique

La prise quotidienne de suppléments d’astaxanthine abaisserait le rythme cardiaque de sportifs amateurs pendant la pratique d’exercices physiques. L’astaxanthine appartient à la grande famille des caroténoïdes dont elle possède les puissantes propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. L’astaxanthine est produite par plusieurs genres d’algues et de planctons. C’est le… Read More

En savoir plus

Syndrome prémenstruel et vitamine D

La supplémentation en vitamine D pourrait soulager les symptômes du syndrome prémenstruel chez des jeunes femmes avec un niveau très insuffisant de vitamine D.… Read More

En savoir plus

Ail vieilli, pression sanguine et santé cardiovasculaire

Une nouvelle étude a évalué les effets d’un extrait d’ail vieilli sur la pression sanguine centrale et sur la rigidité de la paroi artérielle, deux importants facteurs de risque de morbidité cardiovasculaire.… Read More

En savoir plus

Extraits de baies de sureau et infections respiratoires liées aux voyages en avion

Selon le centre américain de prévention et de contrôle des maladies (CDC) jusqu’à 20 % des voyageurs en avion font l’expérience d’infections respiratoires nécessitant des soins médicaux. Pour ceux qui voyagent sur de longues distances, les infections respiratoires figurent, avec le « jet lag » et la fatigue, parmi… Read More

En savoir plus

CoQ10, sélénium et risque cardiovasculaire

Une supplémentation de longue durée en CoQ10 et en sélénium diminue le risque de mortalité par maladie cardiovasculaire selon les résultats d’une étude réalisée par une équipe suédoise dirigée par le Cardiologue Urban Alehagen.… Read More

En savoir plus

Oméga-3 et cerveau

Deux études récentes braquent les projecteurs sur le rôle joué par les acides gras essentiels Oméga-3 pour le bon fonctionnement du cerveau. L’une souligne leur importance pour le développement du cerveau de l’enfant, l’autre son implication dans la dépression. L’acide eicosapentaénoïque (EPA) et l’acide docosahexaénoïque (DHA) sont… Read More

En savoir plus