Astaxanthine et exercice physique

La prise quotidienne de suppléments d’astaxanthine abaisserait le rythme cardiaque de sportifs amateurs pendant la pratique d’exercices physiques.

L’astaxanthine appartient à la grande famille des caroténoïdes dont elle possède les puissantes propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. L’astaxanthine est produite par plusieurs genres d’algues et de planctons. C’est le pigment rouge qui donne leur couleur aux saumons, aux crevettes et aux flamants roses.

Dans l’alimentation de l’homme, l’astaxanthine est apportée par des produits de mer comme les krills, les crevettes, le homard, le cabillaud, le maquereau, le saumon ou d’autres poissons rouges qui se nourrissent d’algues qui en sont riches. Dans le saumon sauvage, on trouve des concentrations d’astaxanthine allant jusqu’à 40 mg/kg. Les saumons d’élevage, quant à eux, reçoivent dans leur alimentation des suppléments d’astaxanthine synthétique et sa concentration atteint dans leur chair 5 mg/kg. Un apport quotidien de 4 mg d’astaxanthine correspond à l’absorption de 100 g de saumon sauvage ou de 400 g de saumon d’élevage.

Des études sur des rongeurs montrent qu’une supplémentation en astaxanthine améliore l’utilisation des graisses et l’exercice d’endurance. Chez des athlètes, une supplémentation avec 4 mg par jour d’astaxanthine pendant quatre semaines provoque une amélioration significative de la puissance et de la performance à vélo. Par contre, chez des cyclistes et des triathlètes bien entrainés, une dose plus importante, 20 mg par jour pendant quatre semaines, n’entraîne aucun changement dans la capacité antioxydante totale, dans les lésions oxydatives, le taux d’oxydation des graisses ni dans le temps de performance au triathlon.

Une nouvelle étude[1] a été conçue dans l’objectif d’évaluer les effets de huit semaines de supplémentation avec 12 mg par jour d’astaxanthine sur la fonction cardiorespiratoire de coureurs amateurs pendant des exercices de forte et basse intensité. 14 femmes et 14 hommes âgés de 42 ans ont été enrôlés dans cette étude parallèle en double aveugle. Avant et après la supplémentation, les sujets ont réalisé un test de course et un test à vélo.

Les résultats ne montrent aucune amélioration dans la consommation maximale d’oxygène ni dans la puissance maximale chez les sujets supplémentés en astaxanthine. Par contre, ils indiquent une diminution significative de 10 % du rythme cardiaque moyen pendant des courses d’intensité suboptimale.

Ces résultats suggèrent qu’une supplémentation en astaxanthine pourrait constituer une aide ergogénique bénéfique pour des athlètes pratiquant de longues voire ultra longues distances d’endurance mais pas forcément pour des athlètes faisant des compétitions demandant de courts efforts de haute intensité.

[1] Talbott J et al., Effect of astaxanthin supplementation on cardiorespiratory function in runners. Medicine & Sciences in sport & exercise May 2017, Vol 49, Issue 5S : 941.

 

1 août 2017

D'autres news

En exclusivité: Akkermansia, gardienne de la barrière intestinale

Le Professeur Patrice Cani, maître de recherche FNRS à l’UCLouvain, en Belgique, nous emmène sur le chemin qui l’a conduit à la découverte des effets bénéfiques pour la santé d’une bactérie, Akkermansia municiphila, et à la publication, au début du mois de juillet de cette année, des… Read More

En savoir plus

Iode et alimentation

Plusieurs groupes de population, en Norvège, comme dans de nombreux autres pays, ont des apports alimentaires insuffisants en iode. L’iode est un nutriment essentiel, indispensable à la formation des hormones thyroïdiennes. Celles-ci jouent un rôle fondamental dans le développement cérébral du fœtus mais aussi dans les processus… Read More

En savoir plus

Vitamine E et calculs biliaires

Des concentrations plus élevées de vitamine E pourraient diminuer le risque de calculs biliaires. La formation de calculs à l’intérieur de la vésicule biliaire est appelée lithiase biliaire ou cholélithiase. Dans la majorité des cas, ces calculs sont composés de cholestérol cristallisé. Des calculs constitués de pigments… Read More

En savoir plus

Magnésium et santé cardiovasculaire

La concentration de magnésium dans le sérum sanguin n’est pas le reflet du magnésium intracellulaire. C’est pourquoi les déficiences sont largement sous-diagnostiquées. De plus, à cause de maladies chroniques, de la prise de médicaments et de la consommation d’aliments raffinés et transformés une partie importante des populations… Read More

En savoir plus

Vitamine C et système immunitaire

Des études épidémiologiques indiquent qu’un statut insuffisant en vitamine C est relativement courant dans les pays occidentaux en raison d’un apport trop faible associés à des stocks limités dans l’organisme. Les besoins en vitamine C sont augmentés par la pollution, le tabagisme, la lutte contre les infections… Read More

En savoir plus