Acide alpha-lipoïque, EPA et surpoids

Chez des femmes obèses ou en surpoids, la prise d’acide alpha-lipoïque améliorerait certains marqueurs de l’inflammation et du risque cardiovasculaire tandis que l’EPA, l’acide eicosapentaénoïque, modulerait l’activité de gènes liés à l’inflammation dans les tissus adipeux.

En 2004, une équipe de chercheurs de l’INSERM a établi un lien entre l’obésité et l’inflammation. L’obésité est définie comme une inflation de la masse grasse. Le tissu adipeux qui constitue cette masse grasse produit des molécules « signal » qui agissent à différents niveaux de l’organisme.

 

Ces molécules peuvent être produites non seulement par les cellules adipeuses, les adipocytes, mais aussi par d’autres types de cellules composant le tissu adipeux. Ce sont notamment les cellules préadipocytaires dépourvues de lipides et, également, des cellules de l’inflammation comme les macrophages. La présence de ces derniers, des globules blancs, est signe du caractère inflammatoire du surpoids. Le problème réside surtout dans le fait que l’inflammation n’est pas seulement localisée dans les tissus adipeux infiltrés par les globules blancs. Les messagers qu’ils sécrètent entraînent une inflammation de l’organisme tout entier qui se traduit par l’élévation de marqueurs de l’inflammation comme la CRP (la protéine C réactive). Cette inflammation systémique peut déboucher à terme sur des maladies chroniques comme les maladies cardiovasculaires ou le diabète de type II.

L’acide alpha-lipoïque est un antioxydant sans pareil qui exerce son action dans les tissus hydrosolubles comme liposolubles. Il est utilisé pour réparer les lésions du foie, traiter le diabète et les complications qui lui sont liées, combattre les processus oxydatifs qui favorisent un vieillissement prématuré et des maladies dégénératives. Il a également des propriétés anti-inflammatoires.

L’EPA, un acide gras essentiel oméga-3 est également connu pour agir avec efficacité sur l’inflammation.

Une étude[1] a été conçue pour évaluer l’effet d’une supplémentation en acide alpha-lipoïque et en EPA, séparément ou combinés, sur des marqueurs du risque cardiovasculaire et de l’inflammation chez des femmes obèses ou en surpoids suivant un régime hypocalorique.

Quarante femmes ont été enrôlées dans l’étude et réparties de façon aléatoire en quatre groupes pour recevoir quotidiennement pendant dix semaines 1,3 g d’EPA, 0,3 g d’acide alpha-lipoïque, les deux ou un placebo.

La réduction des marqueurs de l’inflammation, comme la CRP et le nombre de leucocytes, a été plus importante dans les groupes supplémentés en acide alpha-lipoïque. Cette action était indépendante de la perte de poids. La supplémentation en EPA a modulé, dans les tissus adipeux, l’expression des gènes liés à l’inflammation.

[1] Huerta AE et al., Supplementation with α-lipoic acid alone or in combination with eicosapentenoic acid modulates the inflammatory status of healthy overweight or obese women consuming energy-restricted diet. J Nutr 2016 Mar 9. PMID : 26962183.

Brigitte Karleskind, rédactrice en chef

 

25 décembre 2017

D'autres news

En exclusivité: Akkermansia, gardienne de la barrière intestinale

Le Professeur Patrice Cani, maître de recherche FNRS à l’UCLouvain, en Belgique, nous emmène sur le chemin qui l’a conduit à la découverte des effets bénéfiques pour la santé d’une bactérie, Akkermansia municiphila, et à la publication, au début du mois de juillet de cette année, des… Read More

En savoir plus

Iode et alimentation

Plusieurs groupes de population, en Norvège, comme dans de nombreux autres pays, ont des apports alimentaires insuffisants en iode. L’iode est un nutriment essentiel, indispensable à la formation des hormones thyroïdiennes. Celles-ci jouent un rôle fondamental dans le développement cérébral du fœtus mais aussi dans les processus… Read More

En savoir plus

Vitamine E et calculs biliaires

Des concentrations plus élevées de vitamine E pourraient diminuer le risque de calculs biliaires. La formation de calculs à l’intérieur de la vésicule biliaire est appelée lithiase biliaire ou cholélithiase. Dans la majorité des cas, ces calculs sont composés de cholestérol cristallisé. Des calculs constitués de pigments… Read More

En savoir plus

Magnésium et santé cardiovasculaire

La concentration de magnésium dans le sérum sanguin n’est pas le reflet du magnésium intracellulaire. C’est pourquoi les déficiences sont largement sous-diagnostiquées. De plus, à cause de maladies chroniques, de la prise de médicaments et de la consommation d’aliments raffinés et transformés une partie importante des populations… Read More

En savoir plus

Vitamine C et système immunitaire

Des études épidémiologiques indiquent qu’un statut insuffisant en vitamine C est relativement courant dans les pays occidentaux en raison d’un apport trop faible associés à des stocks limités dans l’organisme. Les besoins en vitamine C sont augmentés par la pollution, le tabagisme, la lutte contre les infections… Read More

En savoir plus