Acide alpha-lipoïque, EPA et surpoids

Chez des femmes obèses ou en surpoids, la prise d’acide alpha-lipoïque améliorerait certains marqueurs de l’inflammation et du risque cardiovasculaire tandis que l’EPA, l’acide eicosapentaénoïque, modulerait l’activité de gènes liés à l’inflammation dans les tissus adipeux.

En 2004, une équipe de chercheurs de l’INSERM a établi un lien entre l’obésité et l’inflammation. L’obésité est définie comme une inflation de la masse grasse. Le tissu adipeux qui constitue cette masse grasse produit des molécules « signal » qui agissent à différents niveaux de l’organisme.

 

Ces molécules peuvent être produites non seulement par les cellules adipeuses, les adipocytes, mais aussi par d’autres types de cellules composant le tissu adipeux. Ce sont notamment les cellules préadipocytaires dépourvues de lipides et, également, des cellules de l’inflammation comme les macrophages. La présence de ces derniers, des globules blancs, est signe du caractère inflammatoire du surpoids. Le problème réside surtout dans le fait que l’inflammation n’est pas seulement localisée dans les tissus adipeux infiltrés par les globules blancs. Les messagers qu’ils sécrètent entraînent une inflammation de l’organisme tout entier qui se traduit par l’élévation de marqueurs de l’inflammation comme la CRP (la protéine C réactive). Cette inflammation systémique peut déboucher à terme sur des maladies chroniques comme les maladies cardiovasculaires ou le diabète de type II.

L’acide alpha-lipoïque est un antioxydant sans pareil qui exerce son action dans les tissus hydrosolubles comme liposolubles. Il est utilisé pour réparer les lésions du foie, traiter le diabète et les complications qui lui sont liées, combattre les processus oxydatifs qui favorisent un vieillissement prématuré et des maladies dégénératives. Il a également des propriétés anti-inflammatoires.

L’EPA, un acide gras essentiel oméga-3 est également connu pour agir avec efficacité sur l’inflammation.

Une étude[1] a été conçue pour évaluer l’effet d’une supplémentation en acide alpha-lipoïque et en EPA, séparément ou combinés, sur des marqueurs du risque cardiovasculaire et de l’inflammation chez des femmes obèses ou en surpoids suivant un régime hypocalorique.

Quarante femmes ont été enrôlées dans l’étude et réparties de façon aléatoire en quatre groupes pour recevoir quotidiennement pendant dix semaines 1,3 g d’EPA, 0,3 g d’acide alpha-lipoïque, les deux ou un placebo.

La réduction des marqueurs de l’inflammation, comme la CRP et le nombre de leucocytes, a été plus importante dans les groupes supplémentés en acide alpha-lipoïque. Cette action était indépendante de la perte de poids. La supplémentation en EPA a modulé, dans les tissus adipeux, l’expression des gènes liés à l’inflammation.

[1] Huerta AE et al., Supplementation with α-lipoic acid alone or in combination with eicosapentenoic acid modulates the inflammatory status of healthy overweight or obese women consuming energy-restricted diet. J Nutr 2016 Mar 9. PMID : 26962183.

Brigitte Karleskind, rédactrice en chef

 

25 décembre 2017

Toutes les news

Arabinogalactane et infections hivernales

La prise d’arabinolactane diminuerait l’incidence des infections du système respiratoire. L’arabinogalactane est un polysaccharide composé de molécules de galactose et d’arabinose. Il est consommé depuis des milliers d’années et est présent dans différents légumes communs incluant les carottes, les tomates ou les radis ainsi que dans des… Read More

En savoir plus

Acide alpha-lipoïque, EPA et surpoids

Chez des femmes obèses ou en surpoids, la prise d’acide alpha-lipoïque améliorerait certains marqueurs de l’inflammation et du risque cardiovasculaire tandis que l’EPA, l’acide eicosapentaénoïque, modulerait l’activité de gènes liés à l’inflammation dans les tissus adipeux. En 2004, une équipe de chercheurs de l’INSERM a établi un… Read More

En savoir plus

Thé et santé osseuse

La consommation de thé serait associée à une augmentation de la densité minérale osseuse. L’ostéoporose est un trouble dégénératif du squelette qui se traduit par une diminution de la masse osseuse ou ostéopénie et par une détérioration micro-architectural du tissu osseux qui compromet la solidité des os… Read More

En savoir plus

Des apports insuffisants en vitamine E

Seulement un cinquième de la population mondiale recevrait les apports recommandés en vitamine E, ce qui peut contribuer à élever le risque de maladies affectant le système immunitaire, le fonctionnement cognitif et cardiovasculaire. La vitamine E a d’abord été identifiée comme une substance indispensable à la reproduction.… Read More

En savoir plus

L’extrait de rhodiole, le stress et l’anxiété

Le stress et l’anxiété sont fréquents chez les étudiants, surtout en période d’examen. Une étude récente réalisée à l’Université du Surrey, au Royaume-Uni, montre que la rhodiole peut avoir des effets bénéfiques. La rhodiole (Rhodiola rosea) est une plante qui pousse dans les régions très froides comme… Read More

En savoir plus

Bêta-glutane et rhume

Selon une étude, la prise de bêta-glucane extrait de levure boulangère pourrait protéger les personnes âgées des infections des voies respiratoires supérieures. Les glucanes sont des macromolécules constituées de chaînes de multiples glucoses liés les uns aux autres. On les trouve sous plusieurs formes naturelles et ils… Read More

En savoir plus

L’Urolithine, un métabolite de la grenade et vieillissement

Une première étude clinique montre que l’urolithine stimule les mitochondries des muscles de l’homme et renforcent ainsi leur fonctionnement. Il y a presque un an, je rapportais la découverte de chercheurs de l’Ecole polytechnique Fédérale de Lausanne : l’urolithine A, issue de la transformation dans l’intestin d’un polyphénol… Read More

En savoir plus

ZINC, ASTAXANTHINE et sommeil

Consommer des aliments riches en zinc réduirait le temps d’endormissement et améliorerait la qualité du sommeil. Le zinc est un minéral essentiel qui joue un rôle important à de multiples niveaux dans l’organisme. Son rôle dans le sommeil a fait l’objet de relativement peu de recherches. Néanmoins,… Read More

En savoir plus

Améliorer la réponse à la vaccination antigrippale

La vaccination est la principale mesure de prévention de la grippe officiellement recommandée. La politique vaccinale vise en priorité à protéger les personnes de formes graves de la maladie. Pour ces personnes, l’objectif est avant tout de réduire, en cas de grippe, le risque de complications et… Read More

En savoir plus

Huile d’olive et ostéoporose

Dans une population méditerranéenne de personnes âgées et d’âge moyen, une consommation plus élevée d’huile d’olive vierge est associée à un plus faible risque de fractures liées à l’ostéoporose. L’ostéoporose est caractérisée par une diminution de la masse osseuse et une altération de la micro-architecture du tissu… Read More

En savoir plus